Actualités

2014 : trois nouveaux matériels pour être au Top

En 2014, trois nouveaux matériels viennent compléter la gamme des produits Top :

  • Top pression : un manomètre précis avec un affichage en cabine (voir fiche produit).
  • Top compteur : un compteur électronique de remplissage pour pulvérisateur. Il s’agit d’une jauge sûre et précise qui permet de mettre le volume exact d’eau et de produit de traitements, notamment le dernier, pour éviter le surplus ou le manque de bouillie (voir fiche produit).
  • Top contrôle : pour contrôler la pulvérisation en direct et appliquer la bonne dose dans le bon volume d‘eau avec une répartition régulière tout au long du traitement (voir fiche produit).

CERTIPHYTO : obligatoire à partir du 1er octobre 2014

Valable 10 ans, le certiphyto est un certificat national obligatoire pour tous les utilisateurs professionnels de produits phytosanitaires. Dans les exploitations agricoles, sont concernées toutes les personnes qui achètent (chef d’exploitation) et qui manipulent les produits phytosanitaires (chef d’exploitation et/ou salarié, tractoriste). Le cuivre étant considéré comme un produit phytopharmaceutique, les exploitations en AB sont aussi concernées par le certiphyto. La Chambre d’agriculture du Gard organise des formations de deux jours permettant d’obtenir ce certiphyto qui sera obligatoire à partir le 1er octobre 2014. La formation est animée par des conseillers spécialisés de la Chambre d’agriculture et un conseiller prévention de la MSA. Elle a lieu à Nîmes, avec la visite du site pilote des bonnes pratiques phytosanitaires de la SERFEL à Saint-Gilles. Depuis 2009, la Chambre d’agriculture du Gard a déjà animé plus de 120 formations Certiphyto et formé plus de 1600 personnes. Cette formation aborde quatre thématiques : la prévention des risques pour la santé, les risques pour l’environnement, les bonnes pratiques phytosanitaires (ex : local phyto, traitement effluents…), les stratégies de lutte pour réduire l’utilisation des phytos. Les frais d’inscription sont pris en charge par les fonds de formation (vivea et fafsea).

Inscription auprès de Sandrine Brouet au 04.66.04.50.18

EvaSprayViti : une vigne artificielle pour la pulvérisation de précision

L’IFV et l’Irstea ont conçu une vigne artificielle dont l’objectif est d’améliorer les connaissances sur la pulvérisation viticole et de caractériser les performances agro-environnementales des matériels de traitement. Cette vigne artificielle, appelée  EvaSprayViti, a reçu la médaille d’argent au palmarès de l’innovation du SITEVI 2013. Ce banc d’essai innovant et performant est composé de 4 rangs de 10 mètres de long chacun. Réglable, il peut simuler des vignes larges comme des vignes étroites. Les feuilles étant remplacées par des collecteurs en plastique, il est possible de reproduire une vigne à différents stades végétatifs : début de végétation, milieu de végétation, et pleine végétation. En fonction des différents stades de développement de la vigne, les quantités de produit déposées sur les feuilles peuvent-être mesurées ainsi que la répartition du produit sur le végétal et les dépôts au sol. Cette vigne artificielle permet de quantifier en conditions contrôlées et répétables la part de produit réellement déposée sur le végétal, sa répartition et les pertes environnementales. Différents paramètres et techniques d’applications peuvent être testés (vent, température, types de pulvérisateurs et de diffuseurs, volumes/ha, précision des réglages…). La simplicité d’utilisation de ce banc d’essai de pulvérisation permet de réaliser en routine un grand nombre d’essais de façon précise, fiable et répétable et d’acquérir ainsi de précieuses références. Les données produites lors des tests sont valorisables sous plusieurs formes : conseils pour l’amélioration des pratiques d’utilisation des pulvérisateurs en service et pour le choix des investissements ; développement et promotion en partenariat avec les industriels de nouveaux matériels efficaces et respectueux de l’environnement grâce aux analyses et simulations numériques issues des données mesurées grâce à EvaSprayViti.
Signalons que la Chambre d’agriculture du Gard a participé à ce projet Ecosprayviti.